Immobilière Claude Rizzon Louer un appartement Trouver un logement étudiant Acheter un appartement Acheter un logement neuf Contacter une agence immobilière Maisons Claude Rizzon Acheter ou faire-construire sa maison individuelle Lorraine •  Alsace •  Languedoc Réussir son projet de construction À propos du constructeur Maisons Claude Rizzon Contacter un constructeur près de chez vous Syndic Claude Rizzon
Accédez à votre Espace Client
Vous êtes Copropriétaire Vous êtes membre du Conseil Syndical Le blog de la Gestion Immobilière Contacter une agence de Syndic de Copropriété

Face à face, deux appartements d’exception à Metz

Découvrez des appartements neufs d’exception dans les résidences Le Gouverneur et Sérenissime de Metz (architectes : François Valentigny et Jean-Paul Viguier).

Pièces haut de gamme de deux immeubles eux-mêmes porte drapeau de l’image de leur société et d’un nouveau secteur résidentiel de Metz, DEUX F5 HYPER CONFORTABLES DE 150 M² ET EN ÉTAGE STRATÉGIQUE (dernier pour l’un, avant dernier mais largement décalé pour l’autre) sont actuellement proposés à la vente. Le premier dans l’ensemble Cœur impérial qui succède à l’ancien hôpital Bon Secours au milieu du quartier Sainte-Thérèse, sur la diagonale entre les deux lycées Georges de La Tour et Louis Vincent, l’autre en figure de proue de l’entrée sud de Muse, donnant sur le parc de la Seille et le futur hôtel Starck d’un côté, sur le cœur de Metz de l’autre. Découverte en parallèle de ces deux produits dont le promoteur est CLAUDE RIZZON PROMOTION et les architectes sont FRANÇOIS VALENTIGNY et JEAN-PAUL VIGUIER.

Du côté de l’ancien hôpital Bon Secours, malgré le nombre impressionnant de résidences dont la construction va débuter et que l’on peut découvrir dans la maison du projet, plus la peine de chercher un dernier étage en attique avec jolie terrasse. Ceux donnant sur la place Philippe-de-Vigneulles comme sur la rue Charles-Abel et la rue Ambroise-Paré et réalisés par Habiter Promotion sont tous vendus ou réservés de même d’ailleurs que près de 50% des logements. Immeubles conquérants donnant sur la place avec toitures-terrasses végétalisées ou maisons sur trois à quatre niveaux plus classiques sur les rues, tous les derniers sont partis.

Le Gouverneur, plateau vitré privilégié

Tableau quasi identique chez Rizzon dont la résidence Le Gouverneur domine la rue de Verdun et son espace central arboré pour rentrer ensuite dans l’’îlot Bon Secours le long de l’ancien bâtiment en offrant des expositions très complémentaires. Quasi identique car, à bien y regarder, il en reste un et pas le plus triste. Un plateau triangulaire qui donne sur Sainte-Thérèse et l’entrée de la rue diagonale nouvellement crée. Exposition est, sud et Ouest, qui dit mieux !

S’il n’est pas encore vendu c’est tout simplement parce qu’il n’est pas encore (ou ne l’était pas le jour de notre visite au point de vente) totalement dessiné par l’architecte François Valentigny. Cet appartement en figure de proue au dernier niveau présente en effet la particularité d’être intégralement vitré sur une bonne partie de sa périphérie donnant sur une terrasse elle aussi en pointe arrondie. Un exercice de déco et de création sur 150 m² avec ce qu’il faut de murs d’appuis mais aussi ce qu’il convient d’imagination pour arriver à un appartement qui sera forcément unique. 

Sénenissime, et il y’a de quoi !

Changement de quartier mais pas forcément de standing en rejoignant l’Amphithéâtre, l’autre quartier messin en pleine effervescence à l’arrière de la gare de Metz, à la jonction du Sablon et de Queuleu. Si ce sont souvent les immeubles (publics en bonne partie ou commerciaux) situés juste en face du Centre Pompidou qui ont fait l’actualité c’est du côté sud de ce quartier qu’il faut aller chercher quelques perles architecturales. Le programme Pont-de-Lumière signé Portzamparc et dont les neufs petits immeubles constituent le front rue Lothaire. La résidence Sérénissime aussi, point culminant de Muse signé Jean-Paul Viguier. C’est dans cet immeuble, posé sur le terrasse de Muse mais accessible directement depuis la rue, que Claude Rizzon Promotion réalise un programme de logements sur 9 étages qui dépasse donc, dans ses étages supérieurs, tous les autres immeubles mitoyens. La chose a son importance, on va le voir. Prestations haut de gamme, omniprésence de balcons et terrasses, effet loggia créé par une résille métallique noire histoire de casser la monotonie et de protéger notamment sur la face plein sud. L’ensemble a de l’allure et c’est dans les deux derniers niveaux que se situe le bien qui fait l’objet de cet article. Juste en-dessous d’un duplex un peu délirant (pour le commun des mortels) de 246 m², le fantasme.

La terrasse et le séjour... magiques ! L’appartement au 8e étage avec ses 157 m² plus ses 180 m² de terrasses est impressionnant par ses surfaces mais plus encore par son intelligence. Occupant trois côtés de l’immeuble il est naturellement exposé sud-ouest et nord. Avec à chaque fois, un effet terrasse et loggia. La configuration des chambres (trois plus une suite parentale) permet une tranquillité nuit et un mixte bureau.

La subtilité vient des caractéristiques du séjour de 45 m² avançant délibérément sur la fameuse terrasse nord mais ouvert à la lumière des deux côtés, c’est-à-dire récupérant la lumière d’est du matin et celle de la fin d’après-midi côté ouest. Le tout avec une vue superbe sur la ville au milieu de cette terrasse englobante de 130 m². Le coup parfait. De quoi dominer l’ensemble du secteur Muse on l’a dit, de s’ouvrir vers les jardins, de tutoyer le futur hôtel Starck et d’être aux premières loges de la ville; le coup de cœur absolu.

Auteur : Jean-Pierre JAGER

De quelle agence dépendez-vous ?

ICR 57
Metz & Thionville
ICR 54
Nancy
ICR Alsace
Strasbourg
ICR Rhônes-Alpes
Annecy & Lyon